Saga : Les enfants de la lune

Le forum officiel sur la saga les enfants de la lune.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Deux monde pour un amour

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Deux monde pour un amour le Ven 30 Sep - 22:54

Luna Wolf

Luna Wolf
Auteur un peu folle sur les bord lol
Auteur un peu folle sur les bord lol
[b
Chapitre 1 le commencement
Demain c'est le grand départ, j'ai rassemblé toutes mes recherches et préparer mes affaires pour partir à la recherche de Kassandra.

Le seul souvenir que j'ai d'elle est une vieille photo de nous deux avec nos parents dans notre maison de l'époque où ont été tous réunis ensemble et heureux, je me sentais protégée avec eux.
Voilà trois ans que j'ai commencé mes recherches pour la retrouver, les services de placements d'enfants de l'époque nous avaient séparé car aucunes famille d'accueil ne voulaient de plusieurs enfants de même famille ensemble, pourquoi ? je n'en sais rien. Mais comme nos parents étaient la seule famille que nous ayons, nous n'avions pas de grands parents ou oncles et tantes pour nous recueillir. J'avais commencé mes recherches par le point de départ, les services de placement. Choses pas très évidente, comme vous pouvez vous en douter, les archives ne sont pas simple d'accès aux citoyens et j'ai eu plusieurs barrages, heureusement pour moi, la personne chargée de mon placement travaillé toujours et avait put me donner des renseignements sur la famille d'accueil qui avait recueillit Kassandra et donc leur adresse.
J'avais maintenant toutes les cartes en mains pour partir à sa recherche.
Sa famille d'accueil résiderai apparemment dans le comté de Houston au Texas, dans un petit hôtel miteux d'après les photos sur Internet, qu'ils gèreraient ensemble, en famille.
Je partirai demain matin avec ma voiture pour aller voir sur place ce qu'il en est et si je vais effectivement bien retrouver ma soeur.
Il ne me reste plus qu'a préparer mes affaires. Je pris la valise qui se trouvait en haut de mon armoire en pin massif clair composée de deux portes et d'un tiroir et je me retournais pour la poser sur mon lit qui était très simple dans la même matière que l'armoire avec une couette blanche qui le recouvrait. J'ouvris ensuite mon armoire pour y prendre quelques vêtements pour tenir plusieurs jours sur place et j'allai dans ma minuscule salle de bain qui se trouvait juste à coté de ma chambre pour pour ajouter mon nécessaire de toilettes au contenus de ma valise.
J'habite un studio tout simple à Phoenix dans l'arizona depuis l'age de 18 ans. Mon appartement est composé d'une petite cuisine aménagée avec un bar américain et un espace salon où j'ai pour seul mobilier un canapé deux places de couleur rouge sang, une table basse, un meuble avec dessus ma vieille télé que je ne regardais pratiquement pas et une étagère toute simple où j'y ranger mes livres, une chambre et une salle de bain.
J'attrapais sous mon lit ma boîte en métal noir, où se trouvait des souvenirs de mon enfance auprès de ma famille. Oh ! Dedans il y avait rien de précieux, du moins aux yeux des autres personnes, mais pour moi, c'était un vrai trésors. Une vieille photo de mariage de mes parents, mon bracelets de naissance et la vieille photo avec Kassandra et mes parents. J'emmène cette vieille boîte pour la montrer à Kassandra, pour qu'elle voit que je ne l'ai pas oublié. Malgré mes souvenirs flou de cette époque.
Une fois ma valise fini, je m'allongea sur mon lit en essayant de me rappeler comment j'étais avant ce terrible accident qui à coûté la vie à mes parents. Mais rien à y faire, quelque chose m'empêcher de me souvenir et lentement je senti le sommeil venir.

Je me réveilla quelques heures après en sursaut et en sanglot, j'avais fait un de ses horribles cauchemars qui me hante sans cesse l'esprit depuis la mort tragique de mes parents. Je revois la voiture dégringoler de la falaise à cause d'un camion qui avait coupé la route à mes parents. A chaque fois, je vois la scène d'extérieur, comme si je n'étais pas dans la voiture avec eux. Je me ressaisis et alla dans la cuisine pour me prendre un verre d'eau. Je regardais l'heure, la pendule affiché 6h30 du matin je decida d'aller prendre ma douche.
Une fois ma toilette fini, je sorti de la salle de bain avec pour seul vêtement ma serviette éponge de couleur rose pâle sur mon corps. J'hésitai entre ma robe de tissus fin noir et une tenue beaucoup plus décontracté. Un vieux jeans noir, mon t-shirt à manche longue. Après quelques minutes d'hésitation, je fis mon choix sur la tenue décontracté. Si je dois rouler jusqu'au comté de Houston, j'ai intérêt à être à l'aise pour le voyage. Je mis la tenue que j'avais choisi et je me planta devant mon miroir en fer noir qui représenté un soleil. Je me mis du fart à paupière marron crème et un léger coup de crayon noir et aussi mon mascara de la même couleur. Puis je pris la direction de la cuisine pour y prendre mon café du matin et un petit déjeuner. J'ai un peu le traque de partir de Phoénix, La ville ou j'ai vu le jour il y a de cela 20 ans. J'ai l'esprit assez aventurier mais je pars pour la premiere fois seule dans l'inconnu.
Mais maintenant, il est temps que je retrouve ma jumelle car j'en ressens le besoin au plus profond de mon être et aussi parce qu'elle est ma seule famille qui me reste. A peine mon déjeuner avalait que déjà, je me précipitai dans ma chambre pour y prendre ma valise et mon regard ce porta sur toute la pièce. Elle n'était pas vraiment digne d'un palais mais c'était le seul endroit ou je pouvais m'y sentir en sécurité et aussi chez moi. Après un dernier regard sur mon petit «chez moi» j'éteignis la lumière et je ferma la porte à clé.
Je pris la direction du parking qui se trouve au sous sol de l'immeuble. J'appuyai sur la clé de ma voiture pour ouvrir automatiquement les portes. Je porta ma valise jusqu'au coffre de ma voiture et je la mis dedans.
A mes 18 ans, je me suis offert une Bentley Continental GT CC noir, elle est parfaite pour les longues distances.
En route pour l'aventure !


Je roulais depuis tôt le matin en direction du comté de Houston au Texas, ce fut une belle journée ensoleillée avec très peu de trafic. La nuit commençais à tomber, j'allumai mes fards avant et arrière pour y voir plus clair sur cette route déserte avec aucuns lampadaires pour m'éclairer. Il fallait vraiment que je sois vigilante ce n'était pas le moment d'avoir un accident ! Au bout de deux bonnes heures à rouler dans cette nuit très noir, j'avais la fatigue qui commencé à me submerger. Je m'arrêtai donc sur le bas côté de la route et je jetai un coup d'œil sur mon GPS pour voir où je me trouvais exactement et à combien de kilomètres je me trouvais d'un hôtel ou d'une aire de repos. Le GPS m'affichait que je n'étais qu'à quelques minutes de Tucson, la deuxième ville importante de l'état de l'Arizona après Phœnix bien sûr ! Je suis donc dans le comté de Pima. Je me réengageai sur la route en prenant soit de regarder avant si aucunes voitures n'arrivées et je continuai donc ma route jusqu'à Tucson. J'espère y trouver un petit hôtel pas trop cher pour y passer la nuit. Je reprendrai ma route demain pour je l'espère arriver en fin de journée dans le comté de Houston, je n'ai vraiment pas besoin d'un hôtel grand luxe, juste d'un lit assez confortable pour dormir jusqu'à la première heure. J'appuyai sur le bouton de ma radio et la seul station radio que je pouvais capter était Kiim 99,5 elle y passait des chansons country. Pas vraiment mon genre de musique, mais ce n'était pas désagréable à écouter.
Au bout de vingt bonnes minutes, je dépassai enfin le panneau d'entrée dans la ville de Tucson, j'allais enfin pouvoir me trouvait un hôtel, manger un morceau et m'allonger dans un lit. Je longeai la rue principale quand j'aperçu un panneau en hauteur qui clignotait d'une lumière rouge « restaurant hôtel ouvert » quel soulagement, je vais pouvoir me détendre après cette longue journée de voiture à rester assise. Je mis mon clignotant signalant aux autres voitures derrière moi que j'allais tourner en direction du parking de cet hôtel qui se trouvait à ma droite et m'engagea sur celui-ci pour me garer. Le parking était très grand, il pouvait contenir bien une cinquantaine de grosses berlingues comme la mienne, il était goudronné depuis peu apparemment car les pneus de ma voiture ne rencontraient aucuns trous au sol. Je finis au bout de quelques instants, par trouver une place non loin du restaurant et des lampadaires éclairaient bien suffisamment le parking pour y voir clair. Je pris place avec ma voiture dans la place disponible et une fois bien garée j'éteignis le contact et en sortis. Je me dirigeai vers l'arrière pour sortir ma valise du coffre et verrouilla la voiture du bouton qui se trouvait sur ma clef. Je pris donc ma valise avec moi, heureusement elle était sur roulette, ce qui est beaucoup moins gênant pour se déplacer d'un point A à un point B. je m'avançai en direction d'hôtel et vis en arrivant tout prêt une porte en baie vitré qui semblait bien être l'entrée de la réception pour les chambres, j'empruntai cette entrée et me dirigea à l'intérieur vers un genre de pupitre où se trouvait une sonnette. J'appuyai sur le bouton de celle-ci et attendis l'arrivée d'agent d'accueil.
Les minutes passèrent et toujours personnes à l'accueil, je regardais ma montre qui se trouvait autour de mon poignet gauche, elle était en argent en forme d'un petit serpent qui faisait le tour de mon poignet, toute fine. L'heure s'affichait sous forme d'aiguille, il était 19h30. Je ne pense pas être arrivée trop tard, au cas où personne ne m'aurait entendu je ré-enclenchai la sonnette une nouvelle fois, je patientai de nouveau. Même cette fois-ci, quelqu'un fini par arriver. Cette vieille dame sortie d'une pièce fermée à clef qui se trouvait derrière le pupitre. Elle avait le dos vouté, les cheveux en chignon qui laissé ressortir une couleur gris très clair. Elle leva la tête pour me saluer poliment.

La vieille dame : « bonsoir, puis-je vous être utile ? »
- « oui, je souhaiterai avoir une chambre pour la nuit. »
La vieille dame : « bien sûr, il me reste de la place pour cette nuit. Voilà la clef du numéro 9 au deuxième étage, c'est facile à vous y retrouver, chaque étage à qu'un seul long couloir. »
- « je vous remercie. Y'a-t-il possibilité de manger au restaurant à cette heure ? » Lui demandais-je en prenant la clef qu'elle me tendait. J'aperçu en croisant son regard, ses yeux bleu, d'un très beau bleu d'ailleurs avec le contour de ses yeux assez ridés.
La vieille dame : « oui bien sûr, c'est à la carte. Je vous fais préparer une table pendant que vous montez votre valise à l'étage ? » Me demanda-t-elle d'un ton très doux et très poli.
- « je voudrais avant tout savoir combien me coutera la nuit et le repas ? » demandais-je gentiment.
La vieille dame : « je vais vous dire ça. La chambre est à 12 dollars et le menu le plus cher de la carte est à 17 dollars. Ce qui vous fera au maximum 29 dollars sachant qu'ici votre petit déjeuner est offert. »
- « d'accord c'est vraiment raisonnable, je veux donc bien qu'on me prépare une table. »

La vieille dame me sourit et m'indiqua comment monter au deuxième étage, apparemment il y aurait un ascenseur sur le coté de l'escalier. Je suivis la direction indiqué et me rendit dans l'ascenseur. J'appuyai sur le bouton « 2 » pour monter au deuxième étage. L'ascenseur était d'une lenteur interminable, on voyait bien que mise à part le parking le reste de l'hôtel restaurant n'avait pas été récemment refait à neuf. Au bout de deux bonnes minutes j'entendis un « ding » me signalant que l'ascenseur était enfin arrivé au deuxième étage, la porte en ferraille s'ouvrit légèrement, je la poussa pour bien l'ouvrir et sortit de celui-ci. Je longeai à présent le long couloir, quand la lumière qui l'éclairait s'éteignit. Je ne compris pas trop ce qui se produisit, surement une coupure de courant. Pour m'en assurer, je me rendis jusqu'à l'interrupteur pour essayer de rallumer la lumière, mais rien ne se produisit. D'un coup, je sentis comme un courant d'air me frôler et un frisson me parcourait tout le corps. Pourtant il n'y avait aucunes fenêtres à cet étage. Un jeu étrange de lumière se mit en route, allumées – éteintes, j'étais à présent effrayée par la situation, et le courant d'air reprit de plus belle ! Je pris ma valise et mon courage à deux mains et traversa le couloir a toute vitesse malgré ce jeu de lumière incessant, je sentais bien la présence de quelques choses autour de moi. Je ne pouvais pas devenir folle ! Entre deux jeux de lumière j'arrivai à percevoir le numéro 9 sur l'une des portes de chambre. Je glissai ma clef dedans et au moment d'ouvrir la porte tout s'arrêta. La lumière resta constamment allumée et plus aucun courant d'air ne se fit sentir. J'ouvris en grand la porte de ma chambre et entra à l'intérieur pour y déposai ma valise. J'allai dans la minuscule salle de bain pour me passa un coup d'eau sur le visage quand en allumant la lumière de cette pièce je découvris avec stupeur, qu'un homme y était debout, face à moi la tête baissait recouverte d'une capuche de sweet-shirt noir. Il avait l'allure d'un meurtrier. Je voulu faire demi tour mais il fut plus rapide que moi et en me retournant il était déjà devant moi et me bloqua. Il leva la tête et je vis ses yeux, ils étaient d'un mélange entre le violet et le noir. A la façon qu'il me regardait en me tenant les deux bras fermement je crus qu'il allait me tuer. Je voulu crier mais aucuns sons ne sortit de ma bouche et en même pas un quart de seconde plus personne. Il s'était évaporé. J'en eu le souffle coupé. J'étais immobilisée, je ne comprenais pas ce qui venait de se passer, c'était irréelle. Les larmes me coulèrent sur les joues. J'étais en état de choc, j'allai m'écrouler sur le lit quand le téléphone sonna.

-« votre table est prête depuis 20 minutes, vous n'avez plus faim ? »
-« si je descends de suite » répondis-je à la personne que j'avais au bout du fil.
J'étais toujours en sanglots il fallait vraiment que je me ressaisisse avant de descendre.[/b]





" Je te promets de ne jamais t'abandonner et de rester auprès de toi jusqu'à la fin de mes jours car je t'aime et je te chérie de toute mon âme. Avant toi, j'avais déjà aimé mais ce ne fut jamais comme ce que je ressens maintenant pour toi. La vie est injuste ! Quand je trouve mon âme sœur, celle qui m'est destiné et bien je ne peux pas être avec elle. Je resterais dans l'ombre mais saches que je veillerais toujours sur toi. Je t'aime Luna." Killian Wolf à Luna Anderson tome 1


Voir le profil de l'utilisateur http://twilight-jacob-and-luna.skyrock.com

2 Re: Deux monde pour un amour le Ven 30 Sep - 22:59

BrokenArrow17

BrokenArrow17
Louve correctrice
Louve correctrice
j'ai lu le début et ça a l'air super, je continuerais demain car là, je suis exténué, je te promets de te donner une immense critique lol

bizz

Voir le profil de l'utilisateur

3 Re: Deux monde pour un amour le Ven 30 Sep - 23:01

Luna Wolf

Luna Wolf
Auteur un peu folle sur les bord lol
Auteur un peu folle sur les bord lol
T'inquiète prend ton temps. Je sais ce que c'est. Parce que lire sur pc ça fait mal aux yeux





" Je te promets de ne jamais t'abandonner et de rester auprès de toi jusqu'à la fin de mes jours car je t'aime et je te chérie de toute mon âme. Avant toi, j'avais déjà aimé mais ce ne fut jamais comme ce que je ressens maintenant pour toi. La vie est injuste ! Quand je trouve mon âme sœur, celle qui m'est destiné et bien je ne peux pas être avec elle. Je resterais dans l'ombre mais saches que je veillerais toujours sur toi. Je t'aime Luna." Killian Wolf à Luna Anderson tome 1


Voir le profil de l'utilisateur http://twilight-jacob-and-luna.skyrock.com

4 Re: Deux monde pour un amour le Sam 1 Oct - 9:28

BrokenArrow17

BrokenArrow17
Louve correctrice
Louve correctrice
waouh! l'histoire est captivante, intrigante et on voit bien que cet hotel n'est pas très nett, lol
j'ai adoré la façon de écrire les sentiments de la fille, en fait, comment s'appelle-t-elle? Kassandra c sa soeur mais tu n'as pas indiqué le prénom de celle-ci...
En tous cas, ça été très facil à lire à vrai dire je voudrais trop savoir la suite, je te conseille de continuer de l'écrire^^ parce que lhistoire est vraiment géniale (mdr si tu pouvais remplacer les zombies par des goules, des loups-garous, des rougarous ou des polymorphes c serait pas mal lol (perso j'aime pas les zombies, il m'écoeurent au plus haut point lol) oui je sais, tous les noms des monstres là je les ai sorti de Supernatural lol) ou encore des wendigos ptdr.
Non srx faut que tu continues avec cette histoire, à un moment elle m'a foutu les chocotes lol mais c une histoire vraiment passionnante
Continue là Sophie! Sinon je me fâche lol

Bizz

Tamar

PS: je t'avais promis un long com mdr

Voir le profil de l'utilisateur

5 Re: Deux monde pour un amour le Sam 1 Oct - 9:35

Luna Wolf

Luna Wolf
Auteur un peu folle sur les bord lol
Auteur un peu folle sur les bord lol
Mdr je veux bien la continuer. Tu a eu peur et bien le moment qui fait le plus peur n'est pas là mdr
Mais pas tout de suite avec tout mes histoires en cours lol.
Elle s'appelle Mélina (comme m'a nièce lol )





" Je te promets de ne jamais t'abandonner et de rester auprès de toi jusqu'à la fin de mes jours car je t'aime et je te chérie de toute mon âme. Avant toi, j'avais déjà aimé mais ce ne fut jamais comme ce que je ressens maintenant pour toi. La vie est injuste ! Quand je trouve mon âme sœur, celle qui m'est destiné et bien je ne peux pas être avec elle. Je resterais dans l'ombre mais saches que je veillerais toujours sur toi. Je t'aime Luna." Killian Wolf à Luna Anderson tome 1


Voir le profil de l'utilisateur http://twilight-jacob-and-luna.skyrock.com

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum